Archives pour la catégorie Le maintien en forme

Reprise d’une activité sportive.

Le docteur Jacky Benoist est venue parler de la reprise d’une activité sportive devant un public malheureusement trop clairsemé

Dans le cadre de la semaine bleue, la présidente du club, Jocelyne Peytevin a reçu le docteur Jacky Benoist de l’Arcopred pour une conférence sur une reprise sécurisée d’une activité sportive. L’intervention a débuté par quelques mouvements respiratoires afin de prendre conscience d’une fonction devenue automatique mais qui peut se révéler bien utile pour la pratique d’une discipline sportive. Puis est venue la présentation du coeur, un muscle dont les pulsions passent de 60 à 120 en cas d’effort. Lorsque celles-ci arrivent à 160, la personne se trouve en forçage cardiaque cela passe par une faiblesse musculaire, une respiration nasale et buccale puis une conversation hachée, un essoufflement important et des phrases courtes et enfin un essoufflement extrême et l’impossibilité de parler. A 20 ans, le sportif peut récupérer en se reposant un certain temps mais dans le cas de personnes ayant dépassé la soixantaine le risque d’infarctus ou d’AVC est évident. A titre d’exemple, la conférencière a signalé qu’en 2014, 34 cyclotouristes étaient décédés dans la région Languedoc Roussillon suite à un forçage cardiaque. Dans le cas de malaise grave, il est impératif d’appeler les secours, de surveiller la personne et éventuellement d’assurer les gestes de premier secours.

Autre point à surveiller, l’équilibre glycémique. Le sucre est un carburant dont le dosage est de 1,2gr en moyenne, à 0,8 gr le sportif est à la limite de l’hypoglycémie. Pour éviter ce genre de problème, il faut prendre une collation légère toutes les deux heures avec par moitié des sucres lents et pour moitié des sucres rapides, boire régulièrement, et surtout ne pas dépasser ses limites. Chaque personne pratiquant un sport doit se sentir responsable et adapter ses activités à ses possibilités, sans chercher à se dépasser ou prouver quoi que ce soit aux autres.

Jacky Benoist a ensuite dressé l’inventaire de toutes les articulations qui peuvent souffrir d’une activité mal gérée. L’épaule très sollicitée dans le tennis ou la marche nordique, le coude, le poignet, la colonne vertébrale fragilisée par la faiblesse de la ceinture abdominale ou la mauvaise position, la hanche qui supporte tout le poids du corps et qui peut parfois poser problème aux personnes porteuses de prothèse, le genou dont l’usure derrière la rotule peut être source de douleurs et enfin de pied, celui des femmes en particulier qui a beaucoup souffert de la mode des chaussures étroites et des très hauts talons qui l’ont déformé.

En cas de douleur, les antalgiques peuvent être une solution mais risque de cacher le mal, une gymnastique adaptée peut soulager et peut se faire facilement même avec le mobilier urbain mais Jacky Benoist a surtout insisté sur la marche, le meilleur médicament et le plus facile à pratiquer, en suivant quelques conseils, en particulier descendre les chemins pentus en zigzagant.

Elle a terminé son intervention avec quelques recommandations utiles dans la pratique de la plupart des sports. La présidente a remercié le docteur d’avoir consacré quelques heures de son temps pour donner des indications qui peuvent éviter bien des désagréments lors des sorties en randonnée, en vélo ou lors de la pratique de la natation ou de la gymnastique.

A DSC_0014